C’est en 1992 que la Bidalot RS est commercialisée et qui devient la nouvelle référence devant la fameuse MBK 51 CF dans les différents championnats.

Techniquement la partie cycle est composée d’un cadre et bras oscillant spécifique en profils acier. La fourche est un modèle de chez Paioli Ø32mm et les amortisseurs proviennent de chez Fournales ou Koni en fonction des versions. Le freinage est assuré par un disque de Ø220mm à l’avant et un tambour arrière

Cadre et bras oscillant Bidalot RS

Côté motorisation, le choix fut assez vaste avec des évolutions dans le temps. Les moteurs étaient disponibles en refroidissement à air (RS1 catégorie G1) ou liquide (RS2 catéogie G2) sur une base de moteur MBK ou Peugeot.

Le plus impressionnant de tous est sans doute le modèle G2 open qui dans sa version label développait jusqu’à 19cv. à partir de 1997.

Moteur G2 open Bidalot

Les succès de cette machine furent nombreux en course avec beaucoup de victoire en championnat de France jusqu’en 2000 avec l’arrêt des courses.

Tony Guinot en 1999 au guidon de sa Bidalot RS moteur G2 open